“Je m’appelle Alexandra Debas, j’aurai 33 ans le 9 septembre et suis originaire de Savoie. Native de Chambéry, c’est en 2009 que je rejoins la Haute-Savoie pour faire mes études d’infirmière. Je réside à ce jour sur le Mont Salève, situé entre Annecy et Genève. Pacsée, j’ai pour projet de fonder une famille. En 2022, un burn-out me convainc de me réaligner avec mes valeurs d’authenticité, de transparence et de respect. Avide de nature et de sports outdoor, je ne peux dissocier mon mode de vie avec la micro-aventure. Je quitte les soins pour me lancer dans l’aventure entrepreneuriale et tente l’expérience d’une reconversion professionnelle : vivre de mes passions en créant Alex Outdoor Photography en janvier 2022. Je travaille au contact d’acteurs du tourisme durable et de marques éco-responsables, au moyen de la photographie et de la création de contenus. Au bénéfice de la certification de l’Influence Responsable, je suis également jeune diplômée comme télépilote de drone professionnelle. J’ajoute aujourd’hui une énième corde à mon arc : l’exposition de mes tirages d’art.”

En quoi consiste votre activité ?

La nature est le plus bel itinéraire pour créer des images qui vous ressemblent et sublimer votre savoir-faire : tel est mon dévouement.

Je crée des contenus immersifs qui mettent en valeur le savoir-faire du tourisme de demain : photographies (photothèque) et vidéos courtes pour faire passer des messages de sensibilisation aux bonnes pratiques, montrer la possible accessibilité à divers activités outdoor, etc. Pour se faire, je participe notamment à des voyages presse et accueils influenceurs. Je travaille avec les offices de tourisme, les hébergements insolites éco-responsables, les Parcs Nationaux, les communautés de communes, marques outdoor…

De plus, mon site internet, au de-là d’un blog, proposera dans quelques temps une e-boutique photos.

Quels ont été les challenges depuis sa création jusqu’à aujourd’hui ?

Passer d’infirmière salariée à photographe indépendante, donc d’un métier diplômé à l’autodidactisme, en y ajoutant les casquettes diverses d’une cheffe d’entreprise. Un virage à 180 degrés.

Je suis au bénéfice d’indemnités chômage depuis le 1er septembre 2022. Mon objectif est de réussir à en vivre d’ici la fin de mes droits au 31 août 2024.

Quels sont aujourd’hui vos besoins pour aller plus loin ?

En plus de la communauté que j’ai construite sur Instagram, j’ai besoin d’une visibilité plus locale, plus authentique, plus humaine. Aller au-delà des artifices de la virtualité, toucher un nouveau public en direct, échanger et imaginer de nouvelles collaborations professionnelles sur place avec mes semblables. Et de parvenir à vivre de cette nouvelle activité…

Pourquoi exposer au Rendez-Vous du MADE IN LOCAL ?  

Les valeurs éco-responsables font partie intégrante de ma personnalité : le savoir-faire local, les circuits courts, le naturel, le made in France, voyager autrement, être dépaysé à deux pas de chez soi… Et la fierté d’y participer pour ma première exposition.

En quoi le circuit court et la fabrication locale sont selon vous essentiels ?

Au-delà de la solidarité du savoir-faire local, c’est aussi émettre le moins d’émission de CO2 possible, et permettre aux producteurs locaux de vivre de leur activité. Ces « essentiels » créent de l’emploi tout en respectant au mieux la planète.

Quels produits les visiteurs pourront découvrir sur votre stand ? Quels sont vos types de clients ?

J’emmène les visiteurs au sein de mes voyages et aventures en montagne, à travers l’exposition de mes photographies de paysages.

Faire de sa passion son métier est un rêve pour beaucoup. Diriez-vous que vous l’avez réalisé ?

Cette affirmation sera effective dès lors que j’en vivrai, financièrement parlant.

Plongez dans l’univers d’Alex Outdoor Photography au Rendez-Vous du MADE IN LOCAL, les 2 & 3 octobre à Espace Rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest