contactTel : 09 87 72 77 79

Je suis Cécile Bolzoni, j’ai 34 ans , haut savoyarde je réside à Bonneville dans la Vallée de L’Arve. Ma particularité ? Faire des activités sportives qui sortent du cadre, à condition qu’elles soient insolites ou extrêmes, car j’ai la ferme conviction que nous sommes capables de tout, à condition d’OSER. Je me suis lancée dans l’aventure de l’entrepreneuriat en fondant Panache Makers il y a un peu moins de 9 mois.

Pouvez-vous nous en dire plus sur Panache Makers ?

Bien plus qu’une entreprise de consulting RH, l’innovation et notre vocation, évoluer ses pratiques en fonction de l’évolution du marché, c’est aussi remettre le local au cœur de l’action en commençant par les TPE :

  • Accompagner et développer les TPE qui n’ont pas la possibilité d’avoir de service RH, dans un seul but de les soulager et de simplifier cette fonction.
  • Accompagner toutes les entreprises à intégrer une personne en situation de handicap, à mieux informer les services, à mieux informer pour être plus tolérant !
  • Promouvoir une démarche sociétale où l’on valorise les talents humains, où l’on sort des étiquettes stigmatisantes, on informe mieux sur le handicap invisible et on fidélise les collaborateurs en donnant davantage de sens.

Panache Makers vous distribue son panache, orienté création de valeurs humaines.

Quelles ont été les challenges depuis sa création jusqu’à aujourd’hui ?

Mon premier challenge : cumuler mon activité salariée à 80% puis à 60% tout en reprenant mes études, afin de légitimer ma fonction de RH auprès de mes futurs clients, un parcours qui se termine en juin 2022 avec la fin de mon cursus en psychologie du travail.

Mon second et dernier challenge : en échec scolaire à cause de ma différence cognitive, j’ai longtemps réfléchi sur ma capacité à entreprendre.  Il a fallu accepter de parler ouvertement de mes troubles DYS, d’expliquer que cela ne touchait pas mon intelligence mais mon mode de fonctionnement qui est jugé différent dans cette normalité.

Quels sont aujourd’hui vos besoins pour aller plus loin ?

Dans un premier temps me faire connaître car c’est le challenge de tout entrepreneur qui veut réussir. Mais aussi trouver des partenaires et une structure pouvant m’accompagner sur l’élaboration d’un projet Tech dans les RH. En effet, travaillant dans le monde de l’accompagnement projet / emploi depuis des années, je souhaite créer une plateforme locale de mise en relation et de préparation, vidéos, podcasts employeurs et candidats. Pour mieux connaître les métiers du territoire et l’image des employeurs, pour mieux accepter qu’un CV ne dit pas tout sur une personne, pour mieux laisser la place au savoir-être et à la volonté de réussir.

Comment avez-vous connu le Rezo des Fondus ?

Je suis inscrite sur le réseau social du Rezo des Fondus, je connais le Rezo et tout ce que vous mettez en œuvre ! Vous êtes un réseau reconnu pour faire valoir les talents de demain !

En quoi ce réseau et ce dispositif Les Fondus ont du Talent peuvent-ils être utiles pour le développement de votre projet ?

De pouvoir véhiculer un message fort et impactant, de montrer qu’on peut avoir un échec scolaire et entreprendre, de prouver qu’on peut avoir un handicap invisible et réussir ! De toucher un maximum de personnes sur ma démarche d’accompagnement RH adapté, grâce à mes spécialités handicap et psychologie du travail. De créer du lien professionnel sur le territoire, les deux Savoie ! Enfin je vous partage ma devise : « Prendre le risque dans la vie est le plus grand danger que de ne rien tenter ! C’est pourquoi j’ai décidé d’oser ! » – Cécile

Site internet

Réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest