Tim MacLean allie numérique et alpinisme pour gravir les sommets avec Whympr

Tim MacLean a 38 ans. Il né à Champigny sur Marne d’un père canadien (Vancouver) et une mère française (Chamonix). Après avoir vécu dans différentes villes d’Europe, il est revenu à Chamonix pour développer son projet : Whympr. Une application communautaire pour les pratiquants d’activités de montagne de la randonnée à l’alpinisme, en passant par l’escalade et le ski de randonnée, partout dans le monde. Il est candidat pour le dispositif de soutien « les Fondus ont du Talent ». Portrait.

« J’ai grandi principalement à Lyon avec comme camp de base Chamonix. J’ai aussi vécu à Toronto étant petit, puis à Nice durant mes études, Paris et Londres (travaillant principalement chez Apple) avant de revenir sur Chamonix depuis 3 ans afin de de me concentrer sur Whympr et profiter de la montagne ».

Pourquoi ce nom pour votre projet ?

Whympr s’inspire d’Edward Whymper, un anglais qui à lancé l’âge d’or de l’alpinisme en venant à Chamonix il y 150 ans et en gravissant en premier – avec l’aide de guides locaux – certains sommets de légende, tels que l’Aiguille Verte ou le Cervin.

En quoi consiste Whympr ?

L’objectif de l’apllication est de vous permettre de trouver toute l’information dont vous avez besoin pour partir en montagne : descriptions d’itinéraires (+240 000 à date), cartographie, météo, retours communautaires…

Depuis combien de temps existe-t-il et quels ont été les challenges depuis sa création jusqu’à aujourd’hui ?

Nous avons lancé le projet il y a bientôt trois ans. Les principaux challenges : franchir les différentes étapes de la start-up, créer un produit et de la traction. Convaincre les différents réseaux et instituions (BPI, Réseau Entreprendre, OSV…)  de nous suivre et nous aider bien que nous ne soyons « qu’une app ». Et la levée des fonds auprès de business angels (440K€ levée fin décembre 2019).

Quels sont aujourd’hui vos besoins pour aller plus loin ?

Récupérer des prêts de banques privées en accompagnement des fonds levés, afin de mettre ne place un plan ambitieux sur les 2 prochaines années avec une équipe de 6 personnes et un plan marketing solide. L’objectif étant de prouver notre modèle économique et accélérer la traction en France auprès des randonneurs ainsi que de planter la graine aux Etats-Unis.

Et les perspectives ?

Nous envisageons déjà un deuxième tour de table dans 2 ans, afin de devenir à terme l’application montagne de référence dans le monde d’ici 5 ans.

Interview sur 8 Mont Blanc

Comment avez-vous connu le Rezo des Fondus ?

Le bouche à oreille, à travers les différents réseaux dont nous faisons partie.

En quoi ce réseau et ce dispositif peuvent-ils être utiles pour le développement de votre projet ?

Nous sommes en constante évolution, intégrant de nouvelles fonctionnalités et mettant en place différents modèles de revenus. Une des clés depuis le début du projet a été de discuter au maximum avec tous les acteurs de la montagne afin de mieux comprendre leur besoin et trouver des opportunités communes.

L’idée est donc de continuer dans ce sens avec le Rezo des Fondus afin de faire connaitre l’app aux acteurs locaux, trouver de nouveaux utilisateurs et potentiellement de nouveaux partenaires !

Nous vivons actuellement une situation difficile pour les TPE et PME avec le COVID-19. Un mot de soutien aux autres entrepreneurs ?

Nous avons la chance de n’être qu’au début de notre projet et basons notre croissance sur les investissements et pas encore notre chiffre d’affaire ce qui nous permet d’avancer sereinement malgré l’arrêt de l’activité en montagne dû au COVID-19. Mais étant entrepreneur et ayant beaucoup d’amis dans ce milieu, je compatis avec tout le milieu et n’ose pas imaginer l’impact de couper tout revenus du jour au lendemain alors que les charges continuent à arriver et les investissements ont déjà été engagés 🙁 .

Pour en savoir plus sur Whympr :

Pin It on Pinterest

Rezo des Fondus