Victor Edouard renoue avec la tradition du ski en mémoire de son arrière-grand-père

À peine 30 ans et déjà une solide expérience. Et l’ambition chevillée au corps de redonner au ski ses lettres de noblesse. Grâce notamment à un habillage en bois, gage d’un supplément d’âme. Victor Edouard passe une partie de son enfance à Châtel. C’est là qu’il tombe amoureux de la montagne. À la sortie de l’école d’ingénieur, il a déjà la volonté forte d’être entrepreneur pour la liberté que cela représente et le fait de pouvoir exprimer son propre projet, de sortir du cadre. Il débute par une carrière somme toute classique en Suisse puis se lance … Portrait d’un passionné qui œuvre localement et perpétue un savoir-faire artisanal.

« J’ai toujours eu deux motivations fortes. L’une était d’être au plus près de la montagne avec ma passion pour le ski (j’ai fait de la compétition et j’ai obtenu mon diplôme de moniteur). L’autre était de devenir ingénieur ».

Au sortir de l’école, il intègre la haute horlogerie Suisse chez Vacheron Constantin. Il y restera quatre ans. Un jour, il a alors 26 ans, un ami ébéniste lui suggère de rencontrer un artisan qui crée fait des snowboards en bois : Florian Bernard Granger, Fondateur de Brotherwood.

Soirée de lancement du Rezo des Fondus le 9 octobre 2019

« J’ai adoré : le process, l’état d’esprit de Florian, j’ai trouvé ce projet super abouti ! Ça a fait du sens pour moi. J’ai eu le déclic : c’est à e moment-là que j’ai fait le lien entre ma passion pour le ski et ma volonté d’entreprendre. Cela m’a donné envie de fabriquer moi aussi à partir de ce matériau noble qu’est le bois ! ».

Développement de son propre modèle de fabrication

Il décide de faire la même chose pour les skis en bois : une production locale, artisanale, durable et qualitative. Ce sont ces éléments qui le touchent, qui donnent du sens et de l’âme au produit final. Avec Florian et d’autres fabricants, pendant 18 mois, il développe ses prototypes à Annecy. Un ski composé de fibres composites ainsi que d’un noyau en bois, en carbone et en fibres de verre.

« J’ai donné à ma marque le nom de mon arrière-grand-père alpiniste Marcel Livet. Il a marqué toute la famille de son empreinte et nous a donné le goût et le respect de la montagne. Et les valeurs qui l’accompagnent ».

En février 2018 Victor quitte son poste enviable chez Vacheron Constantin et se lance

Il parvient à identifier l’un des derniers fournisseurs de skis en bois français dans l’Isère, Duret, qui a plus de 100 ans d’existence. Une maison qui a de l’expérience et qui, il le pressent, aura la capacité de suivre la cadence de production.

« Ils aiment le produit et me suivent. Voilà ce qu’on appelle de l’entraide entre entrepreneurs ! ».

Lancement de la 1ère production cet été 2019

La gamme actuelle est dotée d’une esthétique 100 % bois en marqueterie. Elle est composée de 3 modèles : un pour femmes et deux pour hommes. Les tarifs vont de 1350 € à 1790 € sans les fixations (ajouter 120 € à 200 € pour des fixations Look). Victor souhaite également rendre le produit plus accessible et le démocratiser, avec de nouveaux modèles oscillant entre 800 € et 900 €, en cours de création.

Selon lui, les 3 principaux besoins d’un entrepreneur qui se lance sont :

  • Une très forte détermination
  • Être capable de prendre de la hauteur, savoir garder son sang-froid et son cap
  • Se bâtir un réseau solide

Comment aider Victor à aller encore plus loin ? Il a besoin

  • du renfort sur le marketing et la communication
  • d’un local de stockage autour d’Annecy
  • de faire connaître la marque
  • de testeurs de tous niveaux

Ce qu’il pense du Rezo des Fondus

 » Cela fait sens et ça fait écho aux valeurs que je porte : la culture du local, et la conviction que rien ne vaut la rencontre physique ! C’est top d’avoir un réseau et pas uniquement virtuel : c’est également une opportunité de présenter son entreprise et de montrer ses produits grâce aux événements des Fondus tout au long de l’année notamment « .

Les prochains défis

  • Le lancement d’une nouvelle collection haut de gamme, dédiée au ski de piste, avec la présentation des produits à l’automne et la possibilité d’une pré-commande et de livraison en janvier 2020
  • Le développement commercial en France avec les deux collections, étendu à l’Europe : Suisse, Autriche et Italie
  • La structuration de l’équipe
  • L’acquisition de nouveaux locaux

Le bilan ?

« Je suis à ma place c’est certain. Et je ne m’ennuie jamais ! J’ai la chance d’avoir un entourage qui me soutient, notamment ma compagne qui me suit à 1000 % et ça c’est très important ».

En savoir plus
-Pour découvrir la gamme c’est par ici que ça se passe
-Pour contacter Victor c’est ici : +33 (0)6 74 13 98 68 | v.edouard@marcel-livet.com
-Pour le rencontrer et découvrir ses produits : RDV à la Soirée de lancement du Rezo des Fondus mercredi 9 octobre 2019 à Annecy !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Rezo des Fondus