Séverine Deloche, architecte d’intérieur & décoratrice PINKSPACE, rend accessible l’inaccessible !

J’ai 37 ans et j’habite à Groisy depuis … 37 ans !  Pour rien au monde je ne quitterai ma Haute-Savoie natale. Le Parmelan est mon horizon quotidien, mon point de repère. Le fromage fondu est ma source d’énergie et la base de tous les moments de convivialité qui ponctuent ma vie sociale, riche en amitiés de très longue date, mais aussi en belles rencontres inattendues… Mais ça c’était avant, en 2019, à l’époque où on avait encore une vie sociale !  J’ai créé mon entreprise Pinkspace – agence de Groisy – début 2020, juste avant le confinement. Il s’agit d’un petit réseau de franchise, jeune et dynamique. Je suis membre indépendante de ce réseau.

En quoi consiste votre activité ?

Je suis architecte d’intérieur / décoratrice, et j’aide les particuliers qui ont des projets de rénovation, aménagement, à concevoir un intérieur qui leur ressemble. Je les accompagne, au besoin, dans les différentes étapes de leurs projets. Je travaille exclusivement en croquis fait main, en direct devant mes clients.

Quels ont été les challenges depuis sa création jusqu’à aujourd’hui ?

Mon challenge est de me faire connaitre auprès de particuliers, qui naturellement ne solliciteraient pas les services d’un architecte d’intérieur, car ayant une vision élitiste de cette prestation. Chez Pinskpace, nous démocratisons notre offre avec un service à la carte permettant à chacun de solliciter nos services en fonction de ses besoins et de son budget.

Quels sont aujourd’hui vos besoins pour aller plus loin ?

Rester dans une dynamique positive malgré ce contexte anxiogène, pour communiquer de façon percutante et attrayante. Mon objectif est de me faire connaitre plus largement sur le bassin annécien pour toucher de nouveaux clients. D’ailleurs l’un de mes moyens pour me faire connaitre est ma pétillante Mini Cooper ROSE, logotée PINKSPACE ! Si vous me croisez sur les routes de Haute-Savoie, faites moi signe… je suis toujours ravie quand on me reconnait !

Faire de sa passion son métier est un rêve pour beaucoup. Diriez-vous que vous l’avez réalisé ?

Oui tout à fait. Depuis petite, ce qui m’anime c’est le dessin. J’ai appris toute seule, en passant des heures à recopier les dessins des livres Disney, puis en dessinant toute sorte d’objets en 3D. J’ai fait une école d’arts appliqués où j’ai développé mes compétences en dessin, avec une approche technique et décorative liée au Design d’espace.

Après avoir travaillé plusieurs années sur ordinateur, sur des logiciels de dessin assisté, je suis ravie de revenir aujourd’hui sur ce qui m’a amenée à ce métier : LE DESSIN A LA MAIN.

En travaillant avec mes mains, je m’épanouis, je partage ma passion avec mes clients car il y a un vrai échange qui se créé lorsque mes clients me regardent dessiner, mais aussi je me différencie des prestations proposées par les autres architectes d’intérieur du secteur.

Comment avez-vous connu le Rezo des Fondus ?

C’est Manu et Gwen, du Studio’z qui m’ont convié à participer à mon 1er PikNik en février 2020.

En quoi ce réseau peut-il pour le développement de votre projet/entreprise ?

Le local ! La proximité, le partage c’est ce qui peut faire la force des entrepreneurs aujourd’hui. Le Rezo des fondus incarne ces valeurs là, mais aussi la richesse qu’est la Haute-Savoie : J’y ai rencontré des « purs produits du cru », comme moi, mais aussi des gens qui viennent de tous horizons. C’est très enrichissant.

Nous vivons actuellement une situation difficile pour les TPE et PME avec le COVID-19. Un mot de soutien aux autres entrepreneurs ?

Nous sommes tous dans le même bateau : prise de risque, stress, peur, questionnement, remise en question, adaptation. Cette situation, imprévisible et inédite, doit nous rendre plus forts en apprenant à partager davantage nos compétences, en travaillant en local, en construisant et en renforçant nos liens. Il faut en tirer des leçons et en profiter pour se renouveler. Même si aujourd’hui nous vivons une situation dramatique au niveau sanitaire, et compliquée au niveau économique, j’ai espoir que demain nous sortions grandis de cette épreuve car nous aurons appris à vivre différemment et à apprécier des plaisirs simples.

Votre sentiment concernant cette situation ? Qu’avez-vous mis en place pour continuer l’activité ?

Je venais juste de lancer mon activité quand le 1er confinement est arrivé. De ce fait, je n’ai pas vraiment connu l’avant covid, en tant qu’entrepreneure. Il a fallu directement s’adapter. Pour garder le lien avec mes clients, et lancer de nouveaux projets j’ai proposé à certains de mes clients des RDV en visio.

Au début ça n’était pas évident, car cela remettait en cause la notion de spontanéité, de partage qui nous anime chez Pinkspace, en dessinant en direct devant les clients. Au travers d’un écran ça n’est pas pareil, mais nous nous sommes tous habitués à cette nouvelle manière d’échanger, et au final ça le fait ! 

Quoiqu’il en soit, je préfère évidemment me déplacer au domicile de mes clients, en respectant les gestes barrières. J’espère que vous pourrons vite retrouver la spontanéité de nos échanges.

Votre tribu, votre bouffée d’oxygène ?

En ce moment, seule ma petite tribu a le privilège de gouter mes petits plats, cuisinés à base de légumes de notre potager, de fruits de notre jardin, de fromage du coin, et de produits de la salaison d’un copain. De quoi donner de l’énergie à mes troupes : mon mari, bûcheron, homme des bois, lui aussi groisilien de toujours; mon « grand » garçon de 11 ans, mini-homme des bois et sportif dans l’âme, et mon « petit » garçon de 9 ans, petit artiste à l’imagination débordante.

En savoir plus et me contacter

Tel : 06 17 13 46 14
severine.deloche@pinkspace.fr
site web : www.pinkspace.fr/severine-deloche/ 
Facebook
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Rezo des Fondus