Nadège Muller chouchoute les gourmands avec «Pleure pas Madeleine»

Je suis Nadège Muller, j’ai 36 ans et je viens de l’Ain. J’ai découvert Annecy il y a plus de 10 ans et depuis, je n’ai jamais pu quitter cette ville ! Je suis épicurienne, j’aime la nature, et suis passionnée par le bien-être et la spiritualité. Je considère mon entreprise comme mon meilleur outil de développement personnel. J’aime faire de belles rencontres et être entourée de personnes avec lesquelles j’ai des valeurs communes : la gourmandise évidemment, mais surtout l’humain, l’humain et encore l’humain !

Quel est le nom de votre projet/votre entreprise ? 

J’ai crée Pleure pas Madeleine à Annecy, le 1er salon de goûter qui met le ‘4h’ à l’honneur ! 

En quoi consiste votre activité ?

Mon salon de goûter est là pour vous réconforter au quotidien avec les bons petits gâteaux de notre enfance, 100% faits maison à base de bons produits, bio et/ou locaux. Au menu : Collection de madeleines, financiers, tigrés, sablés, cookies, cannelés etc… 

Je propose également des formules déjeuner le midi, des brunchs le week-end, et des gâteaux revisités en format XXL (cookies, madeleines et tigrés géants) sur commande.

Depuis combien de temps existe-t-elle ?

2 ans et toutes ses dents ! J’ai ouvert fin novembre 2018.

Quels ont été les challenges depuis sa création jusqu’à aujourd’hui ?

Le plus gros challenge pour moi depuis l’ouverture de Pleure pas Madeleine est de trouver le temps pour mettre en place les idées de développement qui bouillonnent en moi ! Et on ne va pas se le cacher, c’est aussi de surmonter mes peurs qui parfois me bloquent dans la réalisation de ces idées et envies !

Quels sont aujourd’hui vos besoins pour aller plus loin ?

En cette période délicate, clairement, j’aimerais simplement que l’on me laisse le possibilité de recevoir les clients sur place et faire ce que j’aime le plus, c’est-à-dire discuter avec eux et les chouchouter !

Faire de sa passion son métier est un rêve pour beaucoup. Diriez-vous que vous l’avez réalisé ?

Il y a encore quelques mois de cela, je vous aurais répondu oui sans hésiter. Mais avec le temps, je me rends comte que oui, j’ai réalisé un rêve qui est présent depuis bien longtemps en moi, mais que depuis, d’autres rêves émergent en permanence et ne demandent qu’à être réalisés.
En résumé, l’aventure ne fait que commencer ! 

Comment avez-vous connu le Rezo des Fondus ?
Grâce à ma conseillère en communication Anne Jamet de l’agence Just For Mood, puis plus précisément lors de l’événement ‘La parenthèse des Fondus’ au château de Menthon qui fut une vraie pause dans ma vie d’entrepreneuse remplie de magnifiques rencontres.

En quoi ce réseau peut-il pour le développement de votre projet/entreprise ?

Le réseau des Fondus m’a déjà permis de m’offrir par moment de vraies bouffées d’air frais lors de vos événements et je vous en remercie ! J’ai également pu faire la rencontre de personnes incroyables, et même mis en place avec certaines d’entre elles de jolies collaborations, alors franchement, que demander de plus ?!

Nous vivons actuellement une situation difficile pour les TPE et PME avec le COVID-19. Un mot de soutien aux autres entrepreneurs ? Quel est votre sentiment concernant cette situation ?

Cette période délicate, qui dure depuis un bon moment maintenant, nous force à nous réinventer et surtout nous réaligner encore plus en profondeur avec ce qui nous anime réellement. 



Prenons le temps pour avoir du recul sur nos entreprises, pour nous fixer de nouveaux objectifs (et je ne parle pas de financier), et pour les amener là où nous voulons aller ; et non là où nous devons aller et où la société nous demande d’aller 😉 
Nous sommes tous impactés et nous en ressortirons tous plus forts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Rezo des Fondus