contactTel : 09 87 72 77 79

Jean-Pierre Guerret est l’actuel responsable de la fosse de plongée “NEMO33 Genève” à Chêne-en-Sémine (20m – 33°c). Lors de la réalisation du documentaire “Le France”, cet ancien Président de la FFESSM74, s’est révélé un allié précieux aussi bien pour la plongée sur l’épave que pour la recherche de témoin de cet événement extraordinaire : la disparition du France.

Jean-Pierre Guerret est un ancien policier de renseignement et c’est ainsi qu’il a connu Stéphane Santini – réalisateur du documentaire Le France- alors Rédac’Chef et présentateur à 8 Mont-Blanc TV. Quelques années plus tard, lorsque Stéphane Santini a voulu concrétiser son désir ancien de réaliser un film sur “Le France”, il a recontacté Jean-Pierre Guerret, devenu depuis président du Comité Départemental de Plongée 74. Cette position et son implication ancienne en tant que formateur de cadres au sein de la communauté subaquatique départementale, le désignaient tout naturellement pour une mise en relation avec les différents témoins subaquatiques de la présence du France, en surface, mais aussi au fond du lac. 

C’est ainsi qu’ils ont collaboré ensemble pendant plusieurs mois à la recherche de témoins de cette époque. Lorsque le film a été achevé par la société AFTERMEDIA avec un partenariat avec FFESSM74 (comité départemental de plongée), Jean-Pierre Guerret a accompagné régulièrement Stéphane Santini lors des nombreuses présentations publiques – en présence parfois de Marion GRANGE de la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain – pour apporter au public des réponses concernant la pratique de la plongée profonde sur l’épave.

Jean-Pierre Guerret a accepté l’invitation du Rezo des Fondus à intervenir lors de la table ronde suivant la projection du documentaire “Le France”, à l’occasion de la parenthèse “Il était une fois Le France : la fascinante et mystérieuse histoire du dernier vapeur ?”, jeudi 5 mai dans un lieu unique, le Prieuré de Talloires.

Aujourd’hui, la silhouette du France a disparu, mais son histoire continue. Intacte. Mystérieuse aussi. Le dernier vapeur du lac a sombré dans la nuit du 12 au 13 mars 1971 sans raisons apparentes. Il repose aujourd’hui par 42 mètres de fond, après avoir glissé, sous un clair de lune, sans bruit, sans témoins, au fond de son lac de toujours. Le France est le bateau qui incarne à lui seul la magie de la carte postale du lac d’Annecy.

Plongeons ensemble dans une parenthèse enchantée ! Programme et inscription, ici.

Biographie

  • Policier de renseignement pendant 38 ans
  • Activités bénévoles intenses depuis 40 ans en tant que dirigeant et cadre formateur (ski et plongée)
  • Président du Comité Départemental de Haute-Savoie FFESSM (plongée) pendant 8 ans (févr. 2013 – oct. 2020)
  • Président-Adjoint du Comité Régional AURA (Ligue) de la FFESSM pendant 4 ans (mars 2017 – nov. 2020)
  • Actuel responsable de la fosse de plongée “NEMO33 Genève” à Chêne-en-Sémine (20m – 33°c)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest