600 participants réunis à l’Impérial Palace pour le lancement du Rezo des Fondus, 1er réseau social professionnel de Haute-Savoie

Le pari était audacieux : créer en Haute-Savoie le tout premier réseau social professionnel à l’échelle d’un département. Un réseau social en ligne, définitivement tourné vers la rencontre dans la vie réelle. Comme en témoigne l’affluence pour cette soirée de lancement qui a accueilli plus de 600 participants. Le réseau social est depuis en pleine effervescence et a déjà accueilli près de 150 membres en 24h à peine. Ce qui présage d’un bel avenir pour ce dispositif innovant, au service des professionnels qui font le territoire.

Cette soirée de lancement était à l’image de ce qu’est la Haute-Savoie : multi-talents, entrepreneuriale, authentique aussi

Sur scène, une vingtaine de personnalités locales se sont succédées pour partager leur parcours. Une formidable source d’inspiration pour les participants. Gaylord Pedretti, à peine remis de la 9ème édition du mythique High Five Festival était présent sur scène pour, comme il le dit si joliment, «rendre un peu de la lumière qu’il a reçu pour éclairer les autres». Gaylord Pedretti, définitivement de ceux qui en disent peu, mais qui en font beaucoup.

Le même égard et le même temps de parole pour tous, célèbres et moins célèbres, artisans, artistes, sportifs et entrepreneurs. Une volonté du Rezo de Fondus là encore : donner la parole, surtout et avant tout, à ceux qui en besoin. Et qu’il a fallu aller dénicher pour certains, bien cachés au fond de leurs ateliers. Comme Lucie Josserand, soudeuse de génie et fondatrice des Poupées Luce. Pour certains d’entre eux, c’était une grande première d’être ainsi mis en lumière sur une scène, derrière un micro, devant une salle comble. Et c’est peut-être cette vulnérabilité qui a touché le public.

Projection du teaser du Film « Les Fondus ont du Talent »

Parmi ces nouveaux héros qui se sont tout à coup retrouvés sous les projecteurs : Fabrice Aurejac. Ou l’histoire d’une reconversion réussie. Il est le premier à avoir bénéficié du dispositif de soutien aux entrepreneurs mis au point par le Rezo. Dispositif financé notamment grâce aux billets d’entrée des événements des Fondus achetés par les membres de la Communauté tout au long de l’année, qui ainsi soutiennent une belle cause. Les participants ont pu découvrir en avant-première un extrait du Film «les Fondus ont du talent» réalisé par Floriane Deysse. Film qui met en lumière huit jeunes entrepreneurs et sera projeté à l’automne 2020.

« Depuis mon entrée sans le Rezo, les opportunités et les ventes se succèdent. C’est un incroyable booster de visibilité qui m’a notamment permis d’exposer durant le High Five Festival : un rêve pour un fan de ski comme moi ! ». Fabrice Aurejac, Fondateur d’Apreski Homestyle.

Une osmose entre les conférenciers et une bonne humeur contagieuses

Les tables rondes ont été riches en anecdotes. Avec pourtant une vingtaine de conférenciers qui se sont succédés, les participants n’ont pas eu le temps de s’ennuyer. Des interviews dynamiques, drôles et touchantes à la fois, animées avec brio par le duo d’animateurs Fanette Debuisson et Stéphane Thebaut. Tous deux ont su mettre en valeur et permettre de beaux partages avec ces talents hauts-savoyards de tous horizons.

Le Rezo des Fondus a tenu à jouer la carte du made in Haute-Savoie du début à la fin de cet événement de grande envergure

« Organiser un événement de cette ampleur en faisant le pari de me mettre en valeur et de ne choisir que des talents locaux est la démonstration qu’il n’est finalement pas utile d’aller chercher à l’autre bout du monde ce que l’on a juste à côté de chez soi » souligne Claire Gadroit, Fondatrice du Rezo des Fondus.

Du mobilier de la scène – avec un aménagement réalisé par Apreski Homestyle, DAHUTS et Les Poupées Luce – jusqu’aux tables rondes qui mettaient en scène une vingtaine de personnalités locales, en passant par la chanson finale emblématique de la région. Et enfin l’apéritif, orchestré par les talents gastronomiques locaux : Patrick Agnellet, Alain Michel, les Brasseurs Savoyards, Jean-Pierre Neveu, Vinatis, Les Caves de Seyssel Gérard Lambert, Caféophil, Mé-Mé, Apero Cheese et les GastroNote and co.

Une tombola 100 % made in Haute-Savoie

Les 600 participants concouraient d’office et gratuitement à la tombola des Fondus. Seize lots offerts par les entreprises de la région, ou comment mettre en lumière une cinquantaine d’entreprises et de talents haut-savoyards en quelques heures ! Parmi les lots : un parfum les Indémodables offert par Valérie Pulvérail, une monture de lunettes Milf, un tableau de Charlie Adam, un coffret MIM Play and Explore ou encore un tee-shirt Les Hirondelles.

Le gros lot, une paire de ski ZAG, a fait le bonheur de son heureux gagnant qui est rentré chez lui à vélo avec ses skis sur l’épaule : « Pour un lancement, j’ai eu des paillettes dans les yeux. Nous sommes au début d’une belle aventure, une aventure humaine. Je vais de ce pas sur le réseau pour créer mon profil ! ».

Ce que l’on retiendra de cette soirée magique, de ces quelques heures hors du temps, c’est une communion entre la scène et la salle

Un silence et une écoute rares, de l’humilité sur scène, de multiples histoires toutes plus inspirantes les unes que les autres. Et un final en apothéose, avec la chanson « la dame de Haute-Savoie » entonnée en chœur par tous les conférenciers et partenaires, coachés par Sophie Agoua. Et accompagnés au piano par Benjamin, brillant étudiant au conservatoire supérieur de Genève. Avant d’aller savourer un apéritif gourmand et 100 % locavore, jusqu’à tard dans la soirée.

La magie de la rencontre associée à la puissance du digital

« Une communauté est née, heureuse d’arborer son pins “I love Rezo des Fondus” offert par Pierre Charvoz, Fondateur de Co-Made« , pour le plus grand bonheur de l’équipe du Rezo.

A l’heure où de nombreuses régions françaises opèrent un retour au local et au durable, où l’éveil des consciences amène à se questionner pour relever les défis écologiques présents et futurs, où l’avenir des emplois de demain et des entreprises du territoire devient un enjeu, le Rezo des Fondus s’est donné pour mission de guider celles et ceux qui souhaitent consommer différemment et investir davantage le territoire qu’ils habitent. Quoi de mieux pour cela que de s’intéresser aux femmes et aux hommes qui produisent, conçoivent, innovent ici localement ?

En écho à la citation citée lors de l’introduction de l’événement, cette soirée a fédéré des femmes et des hommes qui ont osé, ont dépassé leurs peurs, ont outrepassé les échecs, les critiques et les doutes. Qui ont « sauté dans le vide et ont construit un parachute sur le chemin de la descente… ».

Le Rezo des Fondus remercie celles et ceux qui part leur soutien, leur bienveillance, leurs encouragements, leurs remarques constructives, ont permis de faire de ce projet (un peu) fou est (très) ambitieux une réalité. Rendez-vous dès à présent sur le réseau social pour prolonger les interactions. Et le 5 décembre 2019 pour la 1ère édition des bientôt mythiques Soirées des Fondus !

Suite de la revue de presse ici. Reportage photos et photocall ici.

Pin It on Pinterest

Rezo des Fondus